Jeu de données: Enquête socio-économique auprès des ménages Lorrains (Panel Lorrain) - 1985-1990

Résumé

L'enquête socio-démographique auprès des ménages lorrains a été mise au point par une équipe de chercheurs de l'Université de Nancy et la direction régionale de l'INSEE de Lorraine, constituant en 1984, une opération pilote originale en France. Cette première enquête longitudinale a été renouvelée chaque année de 1985 à 1990 dans le but d'apprécier les comportements d'adaptation des lorrains face à la crise et l'impact des politiques sociales mises en place. Les objectifs de cette opération étaient les suivants : - décrire l'évolution de la situation économique et sociale des ménages lorrains, - simuler les conséquences financières des modifications dans les transferts sociaux, - et réaliser une analyse dynamique du niveau de vie des ménages lorrains. Pour cela, un échantillon de 2 500 individus a été tiré parmi les quelque 25 000 personnes recensées en Lorraine en 1982, l'enquête a ensuite été réalisée auprès de l'ensemble des membres du ménage de l'individu échantillon ainsi tiré. Sur les 6 années, le panel a été réalisé à partir de 5 questionnaires correspondant à des niveaux d'analyse différents : - le Tableau de Composition Familiale recense l'information démographique de chacun des individus ainsi que les liens entre ces individus, - le questionnaire A "Ménage-logement" renseigne principalement les caractéristiques du logement, - le questionnaire B "Groupe de revenu" est axé sur les revenus collectifs et sur les relations financières intra-ménage, - le questionnaire C "Jeunes" recense l'information concernant la situation scolaire actuelle, le mode de garde, les événements critiques au cours de l'année ainsi que les revenus personnels des individus de moins de 16 ans, - le questionnaire D "Adultes" recense les origines, les revenus personnels, les éventuels événements critiques rencontrés au cours de l'année des individus entrés dans la vie active. A ces questionnaires ont été ajoutés, selon les vagues, des interrogations spécifiques correspondant à des besoins d'information particuliers, à savoir : la pauvreté subjective, les itinéraires résidentiels, le Revenu Minimum d'Insertion, les comportements d'adaptation des ménages face à une baisse importante de leur niveau de vie, ainsi que le taux de salaire de réserve.